jeudi 15 juillet 2010

Songs of love

La fête avait déjà commencé quelques jours auparavant déjà.
Au milieu de la nuit, un peu de vent sur les remparts surplombant la plage et les rochers, il a dit Fais attention à ta robe au moment où j'essayais de m'installer avec classe et confort sur la rambarde en pierre. Plus bas, les vagues répétaient leurs gros rouleaux. Au loin, d'infatiguables navires remerciaient le grand phare. Sur nos peaux, le goût du sel à cause de la baignade en début d'après-midi. Peu de mots échangés, les cheveux sans cesse ramenés derrière l'oreille à cause du vent; je crois que chacun repensait à cette journée pleine de joie. Plus tard dans la voiture, je ne me suis pas endormie et je restai étonnée du nombre de voitures croisées, aussi tard. Tous ces inconnus qui avaient vécu une autre journée, ressentaient-ils la même fatigue enivrante?
Jeudi soir salle Pleyel, une toute autre ambiance. Je venais de quitter une jeune femme incroyable, avec qui le vouvoiement crée une proximité inattendue. Dans un salon un peu désuet, nous avons bu des thés glacés et elle a dit L'été, le mieux c'est peut-être d'aller au nord. J'ai tenté de retenir ce conseil doux et avisé*.
Salle Pleyel donc, avec dans mon sac une deuxième paire de chaussures en cas de trahison de la part des roses que j'avais aux pieds. Il n'en fut rien. Plein de monde dans le grand hall, lunettes larges et carrées, cotonnades fleuries, pantalons souples, chemises manches retroussées. Au bar, ils servaient des petits pots de sorbet (fraises des bois, vanille, moka), du gâteau au chocolat emballé dans des serviettes rouges, des sandwiches à la crème d'artichaut et au jambon de Parme, des hot-dogs et du champagne. Dehors, plein de cigarettes pendues à des lèvres bavardes.
Dans la salle, je ne le sus que plus tard, j'étais assise tout près de quelqu'un qui me connaissait.
Sur scène, un Steinway brillant et Neil Hannon, joli costume ajusté, accent distingué et verre de vin. En 2001, au tout début des études de médecine, je traînais pas mal au kiosque presse de l'hôpital (excellente façon de se cacher des autres étudiants) et je me souviens bien de la couverture des Inrocks pour la sortie de Regeneration, Neil Hannon en cheveux longs et tee-shirt gris sur fond de pois colorés. J'ai repensé à ça en le voyant, absolutely smart, magnétique et charmant. J'ai adoré l'enthousiasme anticipatoire du public aux premières notes de Tonight we fly et j'ai eu des frissons pendant Songs of love.
Dans le train matinal qui avançait le lendemain vers Amsterdam, en me brûlant avec le bord de mon gobelet de thé, j'avais encore en tête des images de ce concert extraordinaire, brillant et enjoué.
L'hôtel était près du parc, le trajet en tramway depuis la gare donnait un aperçu de la ville. Déjà la file d'attente devant le musée Van Gogh m'emplit de tristesse, tous ces gens qui ensuite vont acheter des mouchoirs en papier avec des tournesols dessus. Qu'aurait pensé Van Gogh de cette foule venue piétiner devant ses nuits et ses blés pour de mauvaises raisons?
Nous avons soigneusement évité chaque jour le centre de la ville, préférant sa périphérie calme et silencieuse. Je ne me suis pas lassée des belles façades et des fenêtres sans rideaux au bord des canaux.
Pour supporter la chaleur, trois alliés indispensables:
-les glaces de Yscuypje où mes deux parfums préférés ne m'ont pas déçue: citron très citron et coco pas râpeux, goût profond dans les deux cas.
-les citronnades bien fraîches: home made avec plein de feuilles de menthe au Singel 404 (merci Emilie!) ou aux citrons de Sicile et à la vanille de Madagascar dans une jolie bouteille à Gartine, sirotée ce midi-là avec une tartine à la salade de pommes de terre au bacon. En dessert, un cheesecake au chocolat blanc dont G. a dit J'aime mieux le tien!


-la climatisation de deux supers musées de la photo: le Foam où je suis restée en émoi devant une photo représentant deux jeunes filles dans un grand salon dix-huitième avec plein de livres (il y avait aussi Charlotte Gainsbourg habillée en poupée et Benjamin Biolay dont le visage disparaissait à travers le fumée de sa cigarette) et la Huis Marseille avec une superbe série de cerisiers japonais en fleur et une bibliothèque sur la photographie exhaustive et passionnante.
Et puis il y a eu aussi une illusion new-yorkaise à Village Bagel, un joli endroit avec mobilier en bois clair, faïence d'époque aux murs, carrot cake sur le comptoir et jeunes gens seuls qui s'alignent le long de la vitrine avec un bagel très frais et un magazine.


Comme souvenirs, bien emballés dans la valise, une théière vintage vert d'eau dégotée à Latei, sur les bons conseils d'une lectrice, un petit vase années cinquante, une énième version de The bell jar et un petit porte-savon en terre.
Ce que j'ai préféré, dans ces quelques jours néerlandais, ce furent nos soirées passées à la terrasse de Festina Lente, à boire souvent du Prosecco bien frais. Le dernier soir, dans un canapé posé sur le pont et offrant une jolie vue sur les canaux, nous avons partagé des ravioli aux asperges, une énorme polpette et des pommes de terre au romarin. C'était bien.


Retour un peu brutal ensuite: beaucoup de retard au départ d'Amsterdam, et après une course à toute berzingue dans les couloirs du métro, ses marches et ses tapis roulants, la découverte que le dernier train pour Rennes vient de partir quai numéro trois. Argh. La Société Nationale des Chemins de fer Français, dans sa grande bonté, nous a relogé pour la nuit dans un hôtel un peu sordide, alors pour nous consoler, j'ai appelé La Régalade pour savoir si l'on pouvait encore arriver un mardi soir à 22h45. On m'a dit Oui bien sûr et il serait compliqué d'expliquer à quel point cet endroit posé sur une avenue toute terne aux portes de Paris est consolateur et réjouissant. J'adore les banquettes et les tables en bois, le pain, la terrine qui ouvre l'appétit, les madeleines qui terminent le repas, Bruno Doucet qui vient dire bonsoir. Tout était délicieux.

*en août, après le rituel et attendu Sud-Ouest, il y aura un avion pour Stockholm!

Yscuypje Warmoesstraat 135 B
Singel 404 Singel 404
Gartine Taksteeg 7 BG
Foam Keizersgracht 609
Huis Marseille Keizersgracht 404
Village Bagel Van Woustraat 74 BG
Latei Zeedijk 143
Festina Lente Looiersgracht 40-B

23 Comments:

Blogger gwendoline said...

C'est un carnet d'adresse qui donne envie de se précipiter illico à la gare du midi pour attraper le premier Thalys en direction d'Amsterdam !

15 juillet, 2010 12:44  
Anonymous Anonyme said...

Chouette pour Stockholm ! Je rêve d'y aller un jour et de me baigner dans un des lacs.

Chouette pour Amst aussi. ça donne très envie.

Je vous souhaite d'aller dans les Pouilles ou en Grèce au printemps prochain, ce sera juste parfait, avec plein de fleurs et de vert, la douceur plutôt que la chaleur pesante.

Camille de Bxl

15 juillet, 2010 12:47  
Anonymous loukoum°°° said...

Vivement que tu racontes tout ça en live (si tu savais comme je trépigne d'impatience...)

15 juillet, 2010 19:17  
Anonymous loukoum°°° said...

PS: je savais que tu craquerai pour les chaussures... heureusement que j'avais pas prévu de te les prendre! ^^

15 juillet, 2010 19:18  
Anonymous Laurence said...

Tres beau billet. J'adore votre premier paragraphe en particulier, ainsi que vos impressions d'Amsterdam.
Si ce n'est pas indiscret, ou irez-vous dans le Sud-ouest ? (j'ai une jolie adresse de librairie-tartinerie dans le Gers, mais le Sud-ouest est grand...)
A bientot,
Laurence

15 juillet, 2010 23:03  
Anonymous zebulon said...

Merci pour ce voyage par procuration à Amsterdam et toutes ces précieuses adresses !
Ma copine adore la Hollande (bon, les Pays-Bas...) et moi qui n'y suis jamais allé encore, j'ai hâte.

15 juillet, 2010 23:44  
Blogger patoumi said...

Gwendoline: il faudra aussi que j'essaie Bruxelles!
Camille: je sais que vous êtes de bon conseil. Ce moment ensemble est passé si vite!
Loukoum°°°: j'ai hâââââte!
Laurence: comme un peu tous les ans, nous allons à Biarritz...
Zébulon: c'est une chouette ville, rien que pour ses canaux!

16 juillet, 2010 03:09  
Anonymous Caroline said...

Ouah, ça donne des envies d'Europe...Votre photo est très réussie, comme un petit monde concentré et sensuel d'été.Tout y est.Etrangement, j'ai moi aussi rapporté de mon lointain voyage une théière vert d'eau-mais la mienne est minuscule, à la manière chinoise.Aussi rapportée:la bande originale de "The Darjeeling Limited", sur vos suggestions avisées. J'aurais simplement dû l'écouter avant.

16 juillet, 2010 03:28  
Anonymous Anonyme said...

L'ambiance d'Amsterdam (excepté les quartiers chauds et/ou les quartiers de l'hyper centre et glauques) est à part en Europe. Pour une capitale, il y a une certaine tranquilité, douceur de vivre, ... C'est peut-être dû aux canaux, je ne sais pas. Ou aux habitants. En tous cas, s'il n'y avait pas ces endroits qui donnent presque envie de pleurer tant ils sont minables, j'aurais presque envie d'y passer ma vie.

16 juillet, 2010 09:15  
Anonymous Fillededécembre said...

Le dernier commentaire, c'est moi looooooooool (je n'aime pas laisser des messages "anonymes")

16 juillet, 2010 09:16  
Blogger Marie said...

Chouette pour Amsterdam !
çà devait être super !

Stockholm, tu adoreras je pense !
c'est une super ville !
Il existe un pass pour les transports en communs avec lequel tu peux profiter du métro, des bus et des bateaux !
la vieille ville est magnifique (Gamla stan) !
il y a un restaurant génial mais je ne me souviens plus du nom... Je rechercherai si tu veux !
Il faut que tu ailles voir les animaux à Skansen !
et surtout il faut que tu profites des central badet ! ils sont magnifiques !
http://www.centralbadet.se/roach/images/presspics/050.tif

16 juillet, 2010 12:16  
Anonymous rose said...

Tout cela donne envie de se promener encore le long des canaux ("de toute façon on reviendra", c'est ce qu'on se disait en voyant les files d'attente devant les musées, mais je ne sais pas s'il y a une période paisible pour les visiter en fait).

16 juillet, 2010 13:17  
Blogger (les chéchés) said...

les sandales roses sont adorables -et si en plus elles sont fidèles!
j'aime découvrir les lieux dans tes billets -Amsterdam, les plages bretonnes, les jolis cafés parisiens, Stockholm bientôt...
et un clin d'oeil tout doux pour une journée pas comme les autres!

20 juillet, 2010 08:57  
Anonymous LaureVR said...

Joyeux anniversaire :-)

Pour A'dam, je garde précieusement les adresses.

L.

20 juillet, 2010 10:07  
Anonymous Julia* said...

Alors comme ça tu pars à Stockholm, c'est merveilleux ! Je te souhaite un très bel été suédo-sud-estois ;-)

PS : C'est rigolo que tu parles de la Régalade car je connais l'ancien chef (Yves Cambdeborde) pour avoir gardé ses enfants il y a plusieurs années... et bien que ce resto se trouve dans la rue de mon enfance, je n'y ai jamais mangé ! Il aura fallu que tu en parles avec tes mots pour me convaincre d'y aller.

20 juillet, 2010 10:44  
Blogger Cécile said...

Je quitterai demain le Sud-ouest mais qui sait, peut-être aurons-nous la chance de nous y croiser un prochain été puisque j'y suis moi aussi inmanquablement chaque année...
Bel anniversaire, chère Patoumi, et bel été aussi.

20 juillet, 2010 14:46  
Anonymous Nouk said...

Un tout petit comm pour te souhaiter un Joyeux Anniversaire ! :)

20 juillet, 2010 15:54  
Blogger patoumi said...

Caroline: j'ai aussi acheté il y a peu une toute petite théière chinoise vert d'eau... Quand vous reviendrez sur le vieux continent, faites signe, vraiment.
Anonyme: c'est vrai que j'ai passé un quart d'heure dans le centre pourri et ça m'a presque angoissée.
Marie: merci pour les tuyaux! Tu vas au CNIPSY en octobre ou pas? (j'avoue que le fait que ce soit à Marseille ne me laisse pas de marbre...)
Rose: là, je crois que les musées et moi, on n'est plus copains (sauf le Peggy Guggenheim de Venise. Et la MEP)
Les chéchés: merci! Et en plus j'ai commencé une tirelire pour le Japon, un jour!
Laure: merci!
Ju*: j'ai tellement hâte d'aller enfin en Suède (c'est un vieux rêve et ton blog n'a fait qu'attiser ce désir). Tu crois que si je t'envoie un mail tu aurais le temps de me donner quelques chouettes adresses? Quant à l'histoire du baby-sitting, c'est juste incroyable. Comme la Régalade!
Cécile: merci pour tout! (super carte!)
Nouk: merci!

20 juillet, 2010 18:37  
Anonymous Julia* said...

Mais oui Patoumi ! Envoie moi ton adresse mail (avant vendredi car après je pars en vacances) et je te donnerai quelques infos. Sinon, la plupart de mes bonnes adresses se trouvent sur mon blog dans la rubrique "mes carnets... d'évasion (Suède)", mais ça nécessite de fouiller un peu car je n'ai jamais pris le temps de trier.

Je te souhaite un bon Anniversaire aussi au passage !!

20 juillet, 2010 23:41  
Blogger Marie said...

Oui je pense !
je te tiens au courant si je m'inscris !

22 juillet, 2010 09:40  
Anonymous passipire said...

tout d'abord un joyeux anniversaire ! (si j'ai bien compris, c'est que sur d'autres blogs on parle de toi) je te souhaites plein de jolies choses pour cette année, plus le souhait purement égoiste que tu continues ce blog tellement j'aime lire ces belles pages apaisantes et douces que tu écris si bien. En ce qui concerne Stockholm, j'y étais le we dernier ! quelques jours en amoureux pour une ville où il fait bon vivre. je te conseille les conseils de Lu http://friant.blogspot.com/2009/05/mitt-stockholm.html j'ai testé toutes ses adresses et je te les recommande vivement ! Pour l'hotel nous étions au queens et même si le petit dej est décevant les chambres blanches et épurées sont très agréables.
Bon voyage !
Bon voyage !

22 juillet, 2010 15:51  
Anonymous passipire said...

oh je n'avais pas vu que Julia t'avais laissé un commentaire, et bien je confirme la véracité de ses très bonnes adresses !

22 juillet, 2010 15:53  
Blogger patoumi said...

Ju*: merci pour tout! :-)
Marie: oui, oui, faudra pas hésiter à me dire!
Passipire: merci aussi! Je vais suivre de près les conseils de Ju*!

25 juillet, 2010 11:20  

Enregistrer un commentaire

<< Home